Campagne du printemps

  • Écrit le 28 avril 2017 à 11:44
  • BANDE INVERSELa Campagne du printemps est en cours!

    C’est grâce à l’implication de gens comme vous que la Fondation Santé Haut-Richelieu – Rouville peut contribuer à améliorer l’accès et la qualité des soins de santé, ainsi que la qualité de vie des patients et des personnes âgées du Haut-Richelieu, de Rouville et du Bassin de Chambly. Vous avez le pouvoir de faire une différence et la Fondation Santé est là pour vous aider à y parvenir.

    Je vous invite à lire l’histoire de Philippe Garneau, un citoyen de notre région dont la vie a pris une tournure inattendue il y a deux ans. Chaque dollar investi aura un impact sur la qualité des soins pour des générations à venir.

    Faites votre don ici.

    Je vous remercie à l’avance, cher partenaire, pour votre geste qui aura un impact ici, dans votre communauté. Votre don, quel qu’il soit, fait toute la différence.

    Merci de votre générosité!

    La directrice générale, 

    brigitte germain2

    Brigitte Germain


     

    L’histoire de Philippe Garneau

    RBY_6107-basse resoIl y a deux ans, j’ai bien cru que tout était fini.  Pour une raison que nous ignorons encore, mon corps a décidé de partir en guerre contre moi-même. Chaque fois que je fermais les yeux pour une courte sieste, je perdais la vue petit à petit. Lorsque j’ai ouvert les yeux la troisième nuit, j’ai réalisé que c’était peut-être la dernière fois que j’étais en mesure de voir mes enfants. Mais il était déjà trop tard. J’ai alors ressenti une immense peur.

    À l’Hôpital du Haut-Richelieu, j’ai été pris en charge par une équipe de professionnels, mais surtout par un médecin spécialiste neurologue formidable du nom de François Lemieux. Dès les premières minutes, j’ai su que j’étais entre bonnes mains. En l’espace de quelques heures, mon docteur était fixé sur un traitement temporaire pour diminuer l’inflammation de mes nerfs optiques. Sa rapidité d’action a certainement contribué à sauver ma vision. Tout semblait rentrer dans l’ordre.

    Mais au cours des semaines suivantes, j’ai été hospitalisé à deux autres reprises. Je ne sentais presque plus mes jambes, mon corps brûlait et certains organes internes ne fonctionnaient plus. Chaque jour était un éternel combat. J’apprends alors par mon neurologue que je souffre de plusieurs symptômes d’une neuromyélite optique, une maladie auto-immune plutôt rare qui provoque une inflammation s’attaquant à la myéline autour des nerfs.

    J’ai célébré mon 40e anniversaire dans mon lit d’hôpital. Mon médecin de garde a fait préparer un petit gâteau et mes infirmières, dont Josée Frenette, sont venues me chanter bonne fête malgré leur horaire chargé. Ces petits gestes ont fait une grande différence durant mon passage à l’hôpital.

    Aujourd’hui je vais mieux, tout redevient lentement comme avant. Plusieurs symptômes sont encore présents, mais mes visites à l’hôpital sont de plus en plus espacées.

    Tout au long de ces deux dernières années, j’ai eu droit à des soins et à un service de grande qualité à l’Hôpital du Haut-Richelieu. Les gens qui y travaillent sont merveilleux. Docteur Lemieux me téléphone régulièrement pour prendre de mes nouvelles. De plus, le suivi particulier offert par l’infirmière Émilie Proulx fait en sorte que je me sens soutenu et écouté. La possibilité d’avoir accès rapidement à cette infirmière qui connaît mon dossier fait toute la différence. Je sens qu’ils sont tous là pour moi.

    Merci Docteur Lemieux d’être un aussi bon médecin!

    Faites votre don ici

    bande du bas

    Merci à notre partenaire média Boom fm!

    boom_104106_Monteregie4c_10 copy